Vivre des vacances sportives

Depuis ces dernières années, les vacances vélo ou cyclotourisme est devenu une pratique très en vogue pour les passionnés ou pas du cyclisme. On constate dans ce cas que la France est aujourd’hui classée deuxième destination mondiale du cyclotourisme après l’Allemagne. Du coup, tout le monde désire y prendre gout. En plus de profiter d’un voyage aux profits de l’environnement, le cyclotourisme est également l’occasion de vivre des vacances sportives.

A chaque coup de pédale, une seconde de sport !

Avec le cyclotourisme, vous pouvez découvrir la vraie beauté de la nature et d’un pays tout en pédalant. Donc, en plus de savourer pleinement la destination, vous contribuez également à l’amélioration de votre santé. Considéré comme l’activité physique par excellence pour la forme et le bien-être, le cyclisme est une véritable cascade de bienfaits. En cyclotourisme, vous pouvez bien sûr joindre l’utile à l’agréable. À chaque fois que vous pédalez, vous développez considérablement votre cardio ainsi que votre endurance. Qui plus est, cette discipline permet d’éviter le surpoids tout en raffermissant vos muscles, et ce lorsqu’elle est pratiquée régulièrement. Et comme durant vos vacances sportives, vous passerez plusieurs jours voire des semaines sur votre vélo, vous pouvez dans ce cas vous mettre à l’abri des troubles liés au surpoids, en l’occurrence le diabète, l’hypertension… sans oublier les problèmes cardio-vasculaires ou respiratoires. Même si on doit toujours pédaler durant le périple à vélo, cela ne veut pas dire que ce genre d’activité n’est destiné qu’aux athlètes professionnels. Bien au contraire, le cyclotourisme est destiné à tout le monde, car ne nécessite forcément pas d’efforts physiques. Sur votre vélo, vous pédalez à votre rythme pour apprécier la destination visitée.

Vivre des vacances loin des pressions et stress quotidiens

Le cyclisme est une activité physique qui est également incontournable pour dissiper de manière efficace les amas de stress. Lorsque vous pédalez, vous mettez déjà entre parenthèses vos problèmes et préoccupations du quotidien. Et surtout, lorsque vous êtes en contact avec la nature, les effets du cyclisme se décuplent davantage. En profitant de la nature et de votre destination, l’effort physique ainsi que l’oxygénation laissent place à la pensée positive. Tout au long de vos trajets, vous aidez votre organisme à la synthèse de différentes hormones comme la dopamine, la fameuse hormone qui procure le plaisir et la vigilance. Plus vous pédalez, plus vous produisez de la dopamine, donc plus vous aurez accès à une sensation de bien-être intense tout en minimisant votre fatigue lorsque vous n’êtes plus sur votre vélo. Sachez que cette hormone ne se synthétise que lors d’une activité sportive comme le cyclisme. D’autre part, il y a également les endorphines qui sont elles aussi des hormones produites lorsque vous pédalez. Ces hormones sont responsables de l’apaisement des douleurs et de l’euphorie.

Se mettre au cyclotourisme, pourquoi pas ?

Vous êtes une personne très peu sportive et que vous cherchez l’occasion de faire du sport autrement ? Le cyclotourisme est tout ce qu’il vous faut ! Et comme vu plus haut, nul besoin d’être un athlète confirmé pour voyager à vélo, car vous voyagez à votre rythme pour pouvoir profiter pleinement de vos parcours. De plus, le cyclotourisme, c’est facile, car ne nécessite aucune compétence spécifique ni d’aptitude technique particulière. En plus de vivre une belle expérience en vélo, que ce soit avec votre famille, ou votre collègue, ou vos amis… vous vivez également des vacances sportives. Donc, même si vous êtes le genre de personne qui n’aime pas le sport, votre passion pour le cyclotourisme vous motive bien évidemment à faire du sport sain, notamment le cyclisme. Ce dernier, considéré comme du sport porté vous mettra à l’abri des éventuels chocs, donc très peu de blessures sont possibles. Et plus vous appréciez la destination, plus vous voulez toujours aller plus loin pour prolonger votre plaisir, et ce sans difficulté. Eh oui, c’est la dopamine qui provoque ce genre de plaisir !

Les règles de sécurité à respecter pour un voyage à vélo
Quelle destination choisir pour son voyage à vélo ?